Poême de Rémi Arnaud dédié à sa grand mère.

En ce jour blotti de Juin
Les yeux gonflé de l’eau du fleuve
Je t’écris d’un pays pesant
La douleur est un coquillage
On y écoute parler le cœur

En ce jour blotti de Juin
Je songe aux jouets de mes 5 ans
Je reconnais ta voix
Du chemin de l’école
Des Bateaux en papier
A tous les vents de mon enfance

En ce jour blotti de Juin
J’ai besoin d’un grand baquet de lune
Pour y laver le linge de mes nuits
Besoin des mots qui ne trompent personne
Et de la berceuse des jours de pluie

En ce jour blotti de Juin
Avant l’averse
Tu vas comme au rendez-vous
De papy qui attend
De tenir dans ses mains
La joie des tiennes